Identité visuelle : « L’entre-deux-bières »

Brasserie artisanale dans la région de l’Entre-deux-mers  :

création du logo, des étiquettes pour trois types de bières,  packaging pour trois bouteilles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

On parle de nous !

img_8851

Suite à l’exposition aux archives, le magazine bimestriel du Conseil Départemental de Moselle vient de publier un article sur nous ! Quelques erreurs journalistiques (non non ! nous ne sommes pas en terminale !) mais globalement c’est assez chouette ! Alors si vous n’avez pas encore pris le temps d’aller aux archives à Saint-Julien-lès-Metz, n’hésitez plus ! C’est jusqu’au 24 février !

On expose !

Suite à notre workshop sur le thème de la mémoire, nous voici exposés aux archives départementales de Saint Julien les Metz ! Les archives sont ouvertes au public, alors n’hésitez pas à aller y jeter un coup d’oeil !

L’univers de Marine Massit

« CELA DEVIENT UN JEU DE PISTE DANS LEQUEL IL FAUT DÉCELER L’INDICE QUI PERMET D’IDENTIFIER LE SUJET »

Voici un univers photographique extrêmement expérimental et personnel. Absolument fan de ce travail, je suis ravie de vous le présenter à travers cet extrait de l’interview que Marine à faite pour le magazine macrophotographie N°12.

« La conception de la mise en place à été très complexe à trouver. J’ai mixé plusieurs techniques afin d’en créer une propre me permettant d’obtenir ce que j’avais imaginé. J’utilise le bureau de ma chambre, devenu studio photographique pour l’occasion, car il est en verre opaque. Sur celui ci,  je dispose un aquarium sur de petites cales afin qu’il soit surélevé. Je le remplis d’eau à une hauteur que je définie selon l’abstraction que je veux donner à mes clichés. En effet, plus le niveau de l’eau est élevé et plus mon fond sera flou. Ensuite, j’installe mon flash en dessous du bureau qui est relié par un câble de synchronisation à mon appareil photo positionné sur un trépied. L’appareil est placé au dessus de l’eau. L’objectif doit être strictement parallèle à la surface afin que la totalité de l’image soit nette. Afin de m’en assurer,  j’utilise la fonction de niveau sur le boîtier. Une fois l’ensemble positionné, je glisse un de mes cliché de fruits ou légumes en dessous de l’aquarium grâce à l’espace laissé par les cales. La dernière étape n’est pas des moindres : la mise au point. Pour se faire, je verse de l’huile dans l’aquarium et à l’aide de la fonction « Live View » et zoom x 10 , je réalise la mise au point manuellement sur le contour des bulles. Ensuite, je bloque la bague de mise au point à l’aide d’un bout de scotch afin d’être sûre qu’elle ne se dérègle pas.

Je choisis des fruits et légumes reconnaissables soit par leur forme, soit par leur couleur. Ce que j’aime dans cette série c’est qu’elle intrigue les gens. Dès qu’ils reconnaissent un aliment, ils se mettent à essayer de tous les trouver, cela devient un jeu de piste dans lequel il faut déceler l’indice qui permet d’identifier le sujet . Alors oui, j’essaye de les suggérer par la couleur lorsque l’aliment est très flou pour que l’on puisse le distinguer ou par leur forme ou  un reflet dans une bulle. »

Marine prépare actuellement une expo pour début 2018 qui sera une suite de ce projet. Hâte de voir ça! Pas vous?